Le palais des glaces – mes essayages de robes de mariée, acte 2 !

Essayages de robes de mariée, ça vous dit quelque chose ?

Souvenez-vous, je vous ai déjà emmené avec moi lors du premier. Conquise, je décide d’y retourner. J’ai repris rendez-vous et le jour dit, je me présente avec un esprit ouvert à toutes les tenues que la vendeuse pourra me proposer.

C’est-à-dire que je suis fermement décidée à essayer sans à-priori la multitude de styles et de modèles différents à disposition, afin de trouver LA robe.

Tout essayer, oui, juré, craché, sauf peut-être…

  • la robe sirène : vous avez déjà essayé de marcher dans ce truc-là ? Et pour se pencher pour embrasser les enfants, je ne vous dis même pas…
  • le satin: c’est certainement très classe, mais je trouve le côté brillant, au mieux kitch, au pire effet lingerie de nuit. Sans même parler de son incroyable faculté de salissure (imaginez les petites mains venues faire un câlin à maman après le candy bar….)
  • la robe bustier: j’ai déjà un cou au port altier et élancé de nature (ma petite sœur utilise plus volontiers l’adjectif de “girafe”, mais c’est une question de sémantique). Donc, le rallonger encore de 30 cm par la vertu du décolleté ne me semble pas le plus indiqué au niveau esthétique.

Seul problème : je viens, par mes décisions, d’éliminer d’un coup 80% du choix du marché actuel. Bon. Un esprit ouvert et pas d’à-priori, nous avons dit ! Retour à la case départ, on essaie tout !

Après tout, je cherche seulement une robe qui saura révéler ma personnalité, être originale et traditionnelle à la fois, tout en étant sexy, pratique, moderne, un brin féérique et … la liste est longue. Mieux vaut commencer les essayages.

Je vous fais profiter de mes inspirations et de mes coups de cœur, dans un petit recueil d’images non exhaustif, juste là-dessous.

Heureusement, la mode est avec moi cette année :

Merci Kate …

… d’avoir redonné du travail à tous ces artisans français qui produisent cette merveilleuse dentelle de Calais et d’ailleurs !

 

Merci Jessica Biel, Kaley Cuoco et Anne Hathaway …

… qui vous êtes mariées en rose et nous libérez des carcans conventionnels  !

 

Merci, féministes des années 60 …

… qui avez inventé la mini-jupe, retransrite aujourd’hui dans des modèles courts à croquer et très pratiques pour danser !

 

Essayage robes de mariée

Robe Delphine Manivet – j’adore le côté ingénue !

 

Merci, hippies des années 70 …

… qui avez inventé le pouvoir des fleurs. Il nous offre des robes simples et charmantes avec lesquelles nous pouvons nous marier, un épi de blé à la bouche, telle la fille naturelle de Lucky Luke et de Laura (vous savez, la petite fille dans la Prairie ? Elle s’est mariée, au fait, à 48 ans, et en rouge !)

 

Essayage de robes de mariée

Robe Amiens de Rembo Styling

 

Et merci à toutes les reines et les princesses …

… qui nous ont précédé et nous succéderont, prouvant que les meringues ne seront jamais out !

Essayage de robes de mariée

 

 

Au bout de 2h d’essayage, j’ai quand même éliminé la coupe sirène.

Essayage de robes de mariée

 

 

La vendeuse (d’une patience d’ange, faut-il le dire ?) résume parfaitement la situation :

“ Tout vous va bien, il faut juste savoir quelle femme vous voulez être le jour du mariage. Simple, sophistiquée, romantique, pétillante, inattendue, excentrique, traditionnelle ? ”

La liste est longue, peut-on tout avoir à la fois ? Ou alors, mettre 3 robes différentes ? Question budget, ça coince, surtout si l’on compte les accessoires qui font vite grimper la note. Il y a également la possibilité d’acheter une robe d’occasion sur www.anibis.ch, ou alors sur www.lesmariagesducoeur.fr , où des mariées veulent faire vivre une seconde histoire à leur robe, et l’offrent.

La vendeuse suggère alors de m’inspirer du lieu de réception et du thème du mariage. Elle a parfaitement raison. Et vous savez quoi ?

Finalement, les conseils sont certainement justes : d’abord, choisissez le lieu et la date du mariage, cela vous donnera une bonne base pour le style de la robe et ses attributs thermiques. Eté ou hiver, par exemple, plage ou grand hôtel, ne se traduisent  pas par le même esprit…. Intégrez bien sûr le budget robe !

Sauf si vous avez trouvé la robe de vos rêves avant même de commencer à la chercher, comme ma sœur qui a flashé sur une robe exposée dans une vitrine, un après-midi de shopping. Elle est rentrée sans autre dans la boutique, a pu essayer des robes  (sans rendez-vous !!!!), et est ressortie 2h plus tard, après avoir commandé la fameuse robe de la vitrine. Autant de chance, c’est juste pas possible, ne comptez pas dessus.

Pour les mariées organisées en revanche, vous pouvez découper les photos des robes qui vous plaisent et les montrer à la vendeuse. Elle pourra trouver des modèles s’en approchant. Ou alors, allez directement  à la boutique qui vend la robe de vos rêves, et voyez si le résultat est à la hauteur de vos fantasmes.

Pour les autres, partir du lieu de réception, d’un thème ou de la saison, connaître son budget, sont des éléments qui facilitent la tâche. Egalement, le nombre d’invités : plus il y en a, plus la robe peut être volumineuse, en théorie. Mais là encore, il faut qu’elle vous plaise, alors faites comme vous voulez !

Résultat des courses : une autre matinée passée très agréablement, mais pas de robe en vue.

Retour à la case départ, je vais commencer par choisir la date et trouver le lieu (ou vice-versa ?). Vous pensez que je tourne en rond ? Moi aussi… Mais soyons honnête, cela me laissera du temps pour mûrir mes préférences, et puis, … j’ai maintenant un créateur en vue… je vous en parle tout bientôt…

 

Crédit Photo : © Davidone

Un commentaire?

commentaire(s)

No comments

You must be logged in to post a comment.