Le come-back de Philippine : elle a fait contre mauvaise fortune, bon cœur !

Chères Toutes,

Le temps a passé vite et je me suis mariée ! Et oui, le Gang se reposait au bord de l’eau, le 4 septembre est arrivé et reparti avant d’avoir dit « ouf ! ».

Evidemment, la nouvelle semble abrupte  pour un come-back sans tambour ni trompette !

Mon come-back de fraîchement mariée

La dernière fois que je vous racontais mes péripéties, je tentais désespérément de trouver le faire-part idéal. Je ne vous ai pas non plus montré la robe que j’ai finalement choisie. Et je ne me suis pas mariée au Château de Bagnols. « Que s’est-il  passé ? » me demanderez-vous ? Pas grand-chose, serait la réponse !!!

Est-ce que c’était bien ? Absolument ! Et est-ce que les aventures sont finies ? Absolument pas !!! Je vous dois quelques explications …

 Un souci de taille finalement digéré !

Le lieu idéal, dont Chéri et moi sommes tombés amoureux, m’a contactée il y a quelques temps. Lorsque nous y avions passé le week-end, ils nous avaient fait part des grands travaux d’agrandissement en projet. L’un d’entre eux était la mise en place d’une immense verrière au-dessus de la cour intérieure, pour chapeauter l’édifice et le clore, le rendant imperméable aux intempéries par la même occasion. La deuxième construction majeure était de transformer le Pressoir, où l’on pressait le vin à l’époque, en Spa digne des plus beaux établissements. Le Château profiterait de l’ occasion pour ajouter plusieurs appartements modernes au-dessus. La verrière a été complétée et je vous laisse admirer le résultat :

Le come back de Philippine

 

En revanche, le Château émettait des réserves quant à la date exacte où le Spa pourrait être complètement terminé. La date du mariage a donc été reportée à fin avril 2015, en accord avec l’équipe de Bagnols. Cela semblait certes plus raisonnable, mais nous étions tout de même un peu déçus de ne pas nous marier en septembre. Nous avons donc décidé de célébrer le mariage civil comme prévu, mais plus près de chez nous ! Du coup, deux fêtes pour l’occasion, le grand bonheur !

Et c’est reparti pour les recherches !

Je vous passerai les recherches auxquelles je me suis livrée, il vous suffit de reprendre mes bulles précédentes et vous dire que j’ai tout repris de zéro pour trouver un nouveau lieu de célébration ! Encore des heures de creusage de cervelle, mais cette fois pour une toute petite compagnie, juste une quinzaine de personnes. Les bateaux d’exception de la CGN m’auraient énormément tentée, mais en définitive, nous avons opté pour l’hôtel de ville de Morges pour des questions de budget. Et oui, deux fêtes, deux budgets !

Finalement, un premier grand bonheur !

L’hôtel de ville a été rénové et la salle des mariages est peinte dans un gris tout à fait tendance, avec une magnifique pendule à dorure qui orne le mur. Quant au reste de la décoration, je serais bien en peine de vous décrire les peintures qui mettront en valeur les moulures, puisqu’elles n’ont pas encore été livrées. Par contre, je peux vous garantir que les trois suspensions en forme d’auréole donnent un effet assez surprenant aux photos de (sainte) famille !

Le come back de Philippine

 

Les maître-mots pour cette journée : légèreté, joie, esprit bon enfant, décontraction, couleurs !

Les objets bannis : les cravates et les jeans !

 

Et la robe, me direz-vous ? Bien sûr, la robe ! Robe dédiée au mariage civil, je la voulais courte et peps, joyeuse et légère. Signée Max Chaoul, je vous laisse juger du résultat :

Le come back de Philippine

Et pour la coiffure ? Vous avez pu admirer en photo de une ( oui, elle est au dessus ) le chignon, malheureusement un peu chiffonné par ma chère mini-moi numéro 3, une fétichiste des cheveux qui ne peut s’empêcher de crêper les miens dès qu’ils sont à sa portée. Là haut, il est côté pile, voici le côté face :

Le come back de Philippine

 

Aucune tenue n’est complète sans ses chaussures, ce n’est pas moi qui vous l’apprendrait, alors voici celles qui m’ont accompagnée et portée ce jour-là :

Le come back de Philippine

 

Voilà, vous savez (presque) tout ! La prochaine fois je partagerai quelques leçons tirées de ce mariage numéro un, les choses qui ont bien fonctionné et les petits manqués, qui sans nul doute me permettront de réussir encore mieux le mariage numéro 2 !

 

Bien à vous,

 

 

 

 

 

Un commentaire?

commentaire(s)

No comments

You must be logged in to post a comment.