Ma liste d’invités

La liste d’invités de mon mariage

Vous vous souvenez, je cherche le lieu de ma réception de mariage et me heurte à l’inévitable mais néanmoins primordiale question : « Vous souhaitez une salle pour combien de personnes ? »

Suite à mon téléphone avec la responsable des événements, j’ouvre mon ordinateur pour commencer ma liste d’invités, sésame qui me permettra de jauger le nombre de convives, et donc de réserver une salle d’une taille adéquate et commencer à apprivoiser mon budget.

Mais avant toute chose, soyons organisée. Nulle cathédrale ne s’est construite sur des sables mouvants, et je ne suis pas une adepte du travail qu’il faut refaire plusieurs fois. Je commence donc par créer une feuille Excel qui rassemble les colonnes suivantes :

–       nom de famille des invités,

–       prénoms (pour être sûre d’adresser mes enveloppes correctement),

–       nombre d’enfants,

–       âge (des enfants),

–       adresse pour imprimer les adresses automatiquement sur étiquettes,

–       pays de résidence,

–       Save the Date envoyé (oui/non),

–       invitations envoyées (date),

–       relances téléphoniques (date),

Et les colonnes de réponse :

–       viendra (oui/non),

–       date d’arrivée,

–       besoin d’un transport (oui/non),

–       préférences alimentaires,

–       séjournera au château (oui/non) etc.

Bien sûr, vous me direz que tout cela est un peu prématuré, puisque je veux seulement connaître le nombre d’invités, mais Excel a l’immense avantage d’évoluer au fil du temps, et je me réserve donc d’ajouter les colonnes nécessaires ou au contraire d’enlever celles devenues obsolètes.

De plus, les sommes automatiques me donneront un nombre instantané et toujours à jour des adultes, des enfants, et des deux conjugués, ce qui devrait être bien utile pour les menus. Il serait fâcheux de commander des menus trop compliqués pour des petits qui préfèrent aller jouer, ou au contraire d’oublier des jouets ou des activités pour certaines catégories d’âge. Et bien sûr, j’ai besoin de connaître les quantités nécessaires pour le Candy Bar !

Les noms s’inscrivent à une rapidité déconcertante sur ma feuille Excel, en commençant par ma famille. C’est facile, je n’en ai quasiment pas. Celle de Chéri s’avère plus délicate : faut-il inviter tous les cousins, ou seulement ceux que nous voyons de temps en temps ? Faut-il inviter tous les oncles et tantes ?

Pour les amis, je décide de mettre tous les noms pêle-mêle pour obtenir un premier aperçu de la compagnie. 15 minutes plus tard, les tap tap tap de mon ordinateur s’arrêtent.

Les sommes de mon ami Excel sont bien calées en bas de leurs lignes respectives. Le résultat est un peu perturbant : 50 invités « famille » pour Chéri, environ 70 pour ses amis, conjoints et enfants confondus. Ce qui nous donne un total de 120 personnes du côté de Monsieur.

Dans ma colonne, 20 invités « famille » pour moi, y compris mes grands-parents, qui m’ont déjà informée qu’ils étaient trop vieux pour aller à un mariage, même le mien, et une quinzaine d’amis tous bords confondus.

120 contre un timide 35, c’est un tantinet déséquilibré, à première vue.

Moi qui me suis toujours targuée de trier mes amis sur le volet, je vais peut-être revoir mes critères et ouvrir une page Facebook… Imaginez seulement : deux allées de bancs à l’église, joliment décorés en quinconce, comme cela se fait, et puis… trois rangées remplies (de manière clairsemée, mais remplie quand même) côté mariée, et une vingtaine de bancs côté marié, avec des chaises rajoutées en bout de nef centrale pour accueillir ceux qui ne tiendraient pas du bon côté.

Ma liste d'invités pour mon mariage

Comptez en plus les 20% d’empêchements, d’impossibilités et de désistements tardifs, et vous avez une mariée en larme dans les bras de sa maman, le soi-disant jour le plus beau de sa vie. Quel tableau !

Alors voilà, do you Facebook ?

Vous, fidèles lectrices du Gang des Mariées, do you Facebook ? Avez-vous beaucoup d’amis virtuels ? Lorsque vous laissez un commentaire, êtes-vous connectées ? Suis-je la seule en ce fabuleux 21e siècle, à être toujours réfractaire à nos moyens de communication modernes ? Qui n’aime encore rien de mieux que de recevoir une carte postale, une invitation timbrée, ou un pigeon voyageur ?

Pour celles qui m’ont laissée de gentils mots, des encouragements, des conseils sur le Gang, et à qui, je n’ai ma foi pas répondu, sachez que vos messages m’ont touchée, mais que je n’ai toujours pas trouvé comment y donner suite!

En fait, je peux bien vous l’avouer : à l’heure où je vous parle, je ne suis pas sûre de pouvoir poster cette bulle par faute de connexion Internet et de Chéri absent. Chéri, qui tout en s’arrachant les cheveux chaque fois qu’il y pense, occupe néanmoins la place d’Elu de mon Cœur, de Père de mes enfants, et de consultant informatique. Ah oui, et il cuisine très bien aussi. Une perle, vous dis-je.

Enfin, pour revenir à mes moutons, je vais lui soumettre ma liste d’invités, et, si Dieu le veut, nous rétablirons un peu d’harmonie dans ce champ de bataille, afin que la mariée rayonnante puisse remonter au son des cors de chasse les bancs fleuris… et remplis de manière égale de part et d’autre.

Sur ces mots, je vous quitte, tous ces pixels m’ont épuisée.

Un commentaire?

commentaire(s)

No comments

You must be logged in to post a comment.