Ma robe de mariée, du rêve à la réalité

Le choix de la robe de mariée

Ma robe de mariée … son choix est un grand moment dans la vie d’une fiancée … Il l’a été dans la mienne.

Et ce, d’autant plus que très souvent et depuis très jeune, nous nous mettons toutes, un jour où l’autre, à rêver de LA ROBE que nous porterons ce grand jour …

Sauf qu’entre rêve et réalité, il y a parfois un fossé !!!

Mes envies de départ

En ce qui me concerne, je n’avais absolument aucune idée de ce que je voulais, hormis une robe « traditionnelle », sans chichi, longue, pas trop près du corps et dans laquelle je me sentirais bien. Bon d’accord ça fait déjà pas mal de critères 😉

Ma robe de mariée, acte 1

Initialement, je l’avais commandée sur le net, en Chine, en raison de notre budget qui est mince et également, parce que nous avons choisi, Chéri et moi, d’investir dans d’autres postes clefs. Je l’ai donc choisie sur photo.

Après réception, la robe me plaisait toujours, je l’ai essayée et j’étais contente mais …. oui, il y avait un mais… il n’y avait pas cette « étincelle ».

C’était juste une jolie robe. Mais comme je savais que je ne pouvais ni ne voulais investir entre CHF 1000.- et 2000.- pour une robe que je ne porterais qu’un seul jour… j’essayais de me faire une raison.

L’intervention d’une bonne fée nommée maman …

Sauf que voilà … Après l’avoir montrée à ma maman, elle qui est si franche et directe,  elle m’a dit « elle est jolie mais sans plus » … Et quelques temps plus tard, elle me confie qu’elle est déçue que je l’ai commandée et choisie sans elle.

Après une discussion avec elle, j’ai découvert qu’elle avait été blessée, car ça lui tenait à cœur de m’accompagner pour  les essayages en boutique, de donner son avis et d’être juste entre mère et fille pour ce moment unique et fort en émotion.

Elle voulait m’offrir ma robe. Mais comme elle ne s’exprime pas beaucoup, qu’elle ne m’en avait absolument pas parlé et que j’avais mon budget en tête, je pensais bien faire….

Nous avons finalement décidé, ensemble, de tout reprendre à zéro pour la robe de mariée. En octobre dernier, nous nous sommes rendues dans une boutique de robes de mariée, toutes plus belles les unes que les autres. Je lui ai demandé « comment vais-je savoir que c’est la bonne ? », elle m’a répondu « tu sauras… » . J’étais toujours autant dans le brouillard… :-/

Nous avons été très complices, et avons eu des coups de cœur pour les mêmes robes. c’est vous dire à quel point nous nous connaissons et nous ressemblons. Sur une centaine de robes, nous en avons choisi 5.

Dès la première robe, ma maman a lâché un « mon bébé est devenue une femme ! »

« Oui maman je suis une grande fille de 28 ans » ai-je pensé. Cependant, je devine la claque qu’une maman prend au moment du mariage de sa fille, même si cet événement est une réjouissance. C’est également un de ces fameux moments où l’on réalise que « son enfant » a bien grandi, au point qu’il écrit sa propre vie, sa propre histoire, qu’il a depuis longtemps quitté le nid. J’ai finalement hésité entre 2 robes.

MA robe …

Elles étaient toutes les deux très belles. J’étais bien dedans, elles me mettaient en valeur et j’arrivais à me projeter.

N’arrivant pas trop à me décider, la vendeuse m’a proposé de l’accessoiriser avec un voile, un collier, un châle, …

Avec la robe que je portais, je trouvais ça joli. Mais toujours pas cette étincelle.

Puis, quand je me suis vue dans la deuxième robe,  avec le voile et les autres accessoires, je n’ai pas tenu plus de 3 secondes avant de fondre en larmes…  C’était ELLE ! Coup de cœur tellement évident… Les autres fiancées et vendeuses sont venues me voir et ont également versé quelques larmes, sans parler de ma maman qui faisait genre « non non je ne pleure pas, j’ai juste une poussière dans l’oeil »  Ah les mamans et leur fierté !

Nous avons donc commandé ma robe. J’ai eu beaucoup de peine à me remettre de mes émotions. Hé oui, je suis une grande émotive et quand vous imaginez le grand jour avec VOTRE robe c’est encore plus prenant. Mon fiancé, qui était dans d’autres magasins, m’a retrouvée toute émue et souriante. Il m’a posé plein de questions, mais il ne saura rien… Il fait donc des suppositions. Il la découvrira le jour J.

Maintenant nous sommes à 8 semaines de notre mariage et nous croisons les doigts pour que ma robe arrive très prochainement. Elle devait arriver en janvier dernier mais elle n’est toujours pas là… Le magasin ne peut pas me dire quand elle arrivera, mais essaie de me rassurer en me disant que je l’aurai pour notre grand jour…

Nous sommes donc dans l’attente, et quand même stressés. Nous attendons que notre téléphone sonne, que la boutique me dise qu’elle est bien arrivée et que je dois reprendre rendez-vous pour les essayages et les retouches. Affaire à suivre dans le prochain épisode …

Et vous. comment avez-vous su que c’était THE robe, la vôtre ? Allez, partagez vos émotions, vos cris de joie ou vos désillusions  

 

Un commentaire?

commentaire(s)

No comments

You must be logged in to post a comment.