Mon retour d’expérience rien que pour vous

Mes Chères petites Gangstères,

Il est trois heures (du matin), et je dois me rendre à l’évidence : je recommence mes insomnies. Ma petite mini-moi numéro trois semble ne pas aimer les dimanches soirs et me réveille avec une constance admirable au milieu de la nuit. Elle se rendort ensuite du sommeil du juste, me laissant me tourner et me retourner dans mon lit jusqu’à 5 heures … Alors me voilà, à vous écrire des mots doux : au moins, tant qu’à être un peu fatiguée demain matin, je n’aurai pas perdu mon temps !

Je vous avais promis quelques leçons de mon fabuleux mariage de septembre, je vois le temps qui passe, et me dis que nombreuses sont celles qui vont certainement dire « Oui » pendant la période hivernale ! Alors chose promise, chose due:

Retour d’expérience n°1 : Pas d’imprévus qui auraient pu être prévus !

Décourager les arrivées « surprise », ou avoir quelqu’un en charge des transports au besoin : ma belle-sœur ne devait pas venir au mariage de septembre, pour cause de garde d’enfants difficile et de mari absent. Finalement, elle a voulu faire un déplacement éclair, et voulait nous en faire la surprise. Dieu merci sa mère l’en a découragée, et nous avons été informés la semaine d’avant. Cela lui a permis de ne pas passer le temps de notre mariage seule à poireauter à l’aéroport de Genève, lorsque son avion du matin a été annulé, et qu’elle a dû sauter dans un autre qui passait par Francfort et a également eu du retard ! Honnêtement, ça ne s’invente pas … Elle est arrivée 30 minutes avant la cérémonie, étant partie de chez elle à 5 heures du matin, non douchée, habillée d’un jean, le ventre vide … vous saisissez l’idée ?

Retour d'expérience Philippine

Ce sont des stress dont on se passerait bien volontiers le jour du mariage, avec le focus de la journée qui se déplace sur les mises à jour de la compagnie aérienne et le suspens qui en découle : y aura-t-il un autre avion ? A quelle heure ? Sur quel aéroport ? Qui peut maintenant aller chercher le mouton égaré ? Seront-ils à l’heure ? Faut-il faire retarder la cérémonie ? Etc. … Et si, là, je parle comme une égoïste finie qui ne pense qu’à elle, et bien tant pis. Après tout, s’il y a un jour où l’on voudrait s’épargner les drames de la vie des autres, c’est bien celui de son propre mariage.

Retour d’expérience n°2 : Des histoires de voiture

La voiture (aller) : les belles voitures avec chauffeur, ou les voitures normales mais toujours avec chauffeur,  sont bien plus qu’un luxe qui permet de faire le salut royal de la main depuis la lunette arrière. Malgré mon envie de zen et mon égoïsme, cette histoire d’avion retardé m’a un peu stressée, mais je ne voulais pas, absolument pas, belle-sœur ou pas belle-sœur, arriver en retard à mon propre mariage. J’ai donc décidé de partir à l’heure prévue, et de laisser une bonne âme derrière pour conduire l’infortunée à l’hôtel de ville, pendant que je prenais les devants. J’ai donc quitté la maison 10 minutes avant tout le monde … pour arriver 10 minutes après tout le monde … Sur un trajet de 15 minutes, je pense que c’est une performance qui aurait presque valu une entrée au Livre des Records. À noter le flegme britannique de ma belle-mère, mon compagnon de voyage, qui s’est contentée de me demander s’il était normal de faire le tour de la ville pour se parquer, au lieu de prendre une option plus directe. Morale de l’histoire : une mariée stressée est une mariée au jugement faussé ! Ne lui confiez pas les clés !

Retour d'expérience Philippine

La voiture (retour) : si vous avez pris plusieurs voitures pour vous rendre au mariage, prévoyez de changer l’attribution des places au retour pour que les nouveaux mariés puissent se sourire béatement à l’arrière en se tenant la main sans se soucier de la circulation. Ma belle-mère (encore !) m’en avait parlé le matin du mariage, mais dans le feu de l’action j’ai oublié d’arranger le retour avec Chéri et mes parents, et ai donc vu mon cher époux partir de son pas ferme et décidé vers son parking, me laissant plantée là, avec ma belle-mère qui me demandait pourquoi nous n’étions, en fin de compte, pas dans la même voiture.

Retour d'expérience Philippine

 

Petite note de fin de page :

Pour toutes les chanceuses qui se sont offerts les services d’un wedding planner, vous n’avez pas besoin de vous souvenir de tout cela, un pro le fera pour vous…

Deuxième note de fin de page :

Je me rends compte que j’ai beaucoup parlé de ma belle-mère dans cette bulle, mais bon, ce jour-là, elle avait plus de bon sens que moi ;o)

 

Voilà pour les petites choses qui auraient pu mieux se passer:  Au prochain épisode,  je vous donnerai les choses qui n’auraient pu se passer mieux !

 

Bien à vous,

 

Si à la lecture de ce post, vous avez envie de prendre une wedding planner, c’est par ici. Et si vous voulez louer une voiture avec chauffeur, c’est par !

Un commentaire?

commentaire(s)

No comments

You must be logged in to post a comment.